IDL-BNC @ IDRC >
Middle East Good Governance Fund (MEGGF) / Fonds pour la bonne gouvernance au Moyen-Orient (FBGMO) >
Focus on Iraq / Pleins feux sur l'Iraq >

Strengthening Social Science Research In Iraq - Phase 1 / Renforcement de la recherche en sciences sociales en Iraq - Phase 1 : [0]

Collection home page

 
 
or browse 
Subscribe to this collection to receive daily e-mail notification of new additions

Although Iraq boasts 20 universities, only a few of them have social science departments. For four decades, Iraqi universities were denied freedom of research and free access to information. They were subject to heavy censorship of imported literature (in Arabic and other languages) and state-party intervention. As a result, those social science departments that do exist are believed to be in poor condition. This grant will allow the Iraqi Institute of Strategic Studies to map the country's social science research capacity by means of field research and a survey in three regions: Baghdad, southern Iraq and Kurdistan. In doing so, the Institute will identify strengths and weaknesses, gaps in the literature, themes of current interest to Iraqi social scientists and ways of encouraging promising students. The findings will be disseminated to social science faculties, ministries, parliamentary leaders and committees, local authorities, international agencies and the media.


Si l'Iraq compte 20 universités, seules quelques-unes sont dotées d'une faculté des sciences sociales. Pendant 40 ans, les universités irakiennes se sont vues refuser la liberté d'effectuer des recherches et n'ont pu accéder librement à l'information. Les documents (en arabe ou dans une autre langue) qu'elles importaient étaient soumis à la censure et l'État et le parti au pouvoir s'ingéraient lourdement dans les affaires des universités. On estime que par conséquent, le petit nombre de facultés des sciences sociales existantes sont dans un piètre état. Cette subvention permettra à l'Iraq Institute for Strategic Studies d'établir les capacités de recherche en sciences sociales du pays en entreprenant une recherche sur le terrain et une enquête dans trois régions, soit Bagdad, le sud de l'Iraq et le Kurdistan. Il s'agira pour l'institut de cerner les forces et les faiblesses en la matière, les lacunes en matière de documentation, les thèmes de prédilection actuels des chercheurs irakiens en sciences sociales et des façons d'encourager les étudiants prometteurs. Les constatations seront diffusées auprès des facultés des sciences sociales, des ministères, des leaders et des comités parlementaires, des autorités locales, des organisations internationales et des médias.


 

Valid XHTML 1.0! DSpace Software Copyright © 2002-2010  Duraspace - Feedback