Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/10625/45777
Title: Adoption des techniques de conservation des eaux et des sols pour une adaptation aux changements climatiques dans le Sahel : cas des villages de Bani et Yakouta
Other Titles: Rapport de stage de fin de cycle pour l'obtention du brevet de technicien supérieur, option: pédologie
Authors: Bah, Abdou Rachid
Keywords: ADAPTATION
CHANGEMENTS CLIMATIQUES
SAHEL
BURKINA FASO
PLUVIOSITE
TECHNIQUES CES
CONSERVATION DE L'EAU
CONSERVATION DES SOLS
BANI
YAKOUTA
Date: 2010
Publisher: Centre agricole polyvalent de Matourkou
Abstract: L’étude met en évidence l’évaluation de l’application des techniques de conservation des eaux et des sols (CES) par les producteurs de Bani et Yakouta (Région du Sahel) dans une perspective d’adaptation aux changements climatiques (CC). La collecte d’informations a consisté à administrer une fiche d’enquête à un échantillon représentatif de 80 producteurs choisi de façon aléatoire. Les résultats de l’enquête ont montré que tous les producteurs (100 %) sont conscients de l’existence des CC. Les principales manifestations sont : la réduction de la pluviosité (36,25 %), la combinaison de l’augmentation des températures, de la fréquence des inondations et vents de sable et la réduction de la pluviosité (48,75 %). La cause des CC est attribuée principalement à la régression du couvert végétal (31,6 %). Les impacts de ce phénomène climatique se font plus ressentir sur les ressources en eau (90 %), sur le sol (92,75 %) et sur la production agricole (88,75 %). Pour des besoins d’adaptation, 45 % des producteurs ont adopté les techniques CES, contre 21,25 % qui utilisent toujours les anciennes techniques de protection et de récupération des terres dégradées. Pour plus de 90 % des producteurs enquêtés, les effets de ces techniques sont positifs sur les facteurs de production. La majorité des producteurs (61,25 %) font des combinaisons de techniques pour garantir l’efficacité de celles-ci. En raison du manque de moyens de transports et de connaissances techniques, 66,25 % des producteurs enquêtés ont des difficultés à appliquer les techniques CES. En vue d’aider les populations à s’adapter aux CC, des formations devraient être organisées à leur intention sur l’adoption des techniques CES afin de garantir une production agricole acceptable et durable dans le Sahel.
URI: http://hdl.handle.net/10625/45777
Project Number: 104683
Project Title: Coopération entre milieux ruraux et urbains dans la gestion de l'eau face aux changements climatiques au Burkina Faso
Access: IDRC Only
Files in This Item:
File Description SizeFormat 
IDL-45777.pdf1.55 MBAdobe PDFView / IDRC staff only    Request a copy
Show full item record