IDL-BNC @ IDRC >
IDRC / CRDI >
IDRC Research Results / Résultats de recherches du CRDI >

Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/10625/45492

Title: Recherche-action participative et dynamisme des agriculteurs face aux changements climatiques : cas de la région Analanjirofo (Est de Madagascar); publication scientifique sur la "Recherche-Action Participative"
Authors: Raharinjanahary, Holy
Alizany, Nosy
Ranaivonasy, Jeannin
Rakotondravelo, Jean Chrysostôme
Rabarijohn, Rivo
Rabeharisoa, Lilia
Ramparany, Mamy
Tiani, Anne-Marie
Keywords: ADAPTATION
AGRICULTEURS
CHANGEMENTS CLIMATIQUES
MADAGASCAR
RECHERCHE ACTION PARTICIPATIVE (RAP)
VULNERABILITE
CULTURE DE RENTE
DYNAMISME
ANALANJIROFO
Issue Date: 2010
Publisher: Université d'Antananarivo, École supérieure des sciences agronomiques, Antananarivo, MG
Abstract: Afin de mieux connaitre et de réduire la vulnérabilité des systèmes agraires malgaches face au changement climatique, I’équipe du Projet Adaptation au Changement Climatique en Afrique (ACCA) de Madagascar a adopté la méthode de la Recherche Action Participative (RAP). En quelques mots, la RAP est un processus dans lequel les membres d'une communauté ou d'un groupe avant un problème commun se mettent ensemble (a) pour réfléchir sur la stratégie à adopter afin de résoudre Ie problème et (b) pour mettre en oeuvre cette stratégie. C'est un processus itératif et cyclique de réflexion, d'action, de suivi-évaluation et de réajustement. La RAP commence toujours par un diagnostic participatif du problème à la suite duquel les membres du groupe définissent une vision partagée décrivant la situation a atteindre. Ils planifient ensuite les stratégies et actions à entreprendre pour atteindre cette situation « idéale » et se donnent la main dans leur réalisation. A I'issue de chaque action, Ie groupe se concerte pour évaluer son avancement, en tire des leçons et re-planifie une nouvelle action. Dans la Région d'Analanjirofo, Ie Projet a menée la RAP avec un groupe d'agriculteurs issus de cinq villages de la Commune rurale d' Ampasina Maningory et d' Ambodimanga II. Se trouvant sur la côte nord est de la Grande lie, cette Région a climat tropicale hum ide est propice aux cultures de rente, en particulier Ie giroflier et Ie litchi, qui comptent parmi les premières sources de devises de Madagascar. Les résultats de I'application de la RAP a permis de révéler que des changements effectifs des différents paramètres climatiques sont vécus par ces agriculteurs, en particuliers Ie régime des cyclones qui devient de plus en plus fréquent et à la fois plus intense de puis I'année 1986. Ces aléas climatiques ont des impacts significatifs sur les systèmes agraires, les rendant plus vulnérables, notamment les plantations de girofliers qui sont totalement effeuillées et détruites pour ne retrouver une bonne production qu'après trois a cinq ans. Ainsi, cette culture qui constituait jadis la principale source de revenu des paysans de la Région régresse fortement. La méthode a également permis d'associer les agriculteurs dans la recherche de solutions, dans leur mis en oeuvre et dans Ie suivi évaluation, ce qui est probablement à I’origine de leur dynamisme dans ce processus. Ce dernier est en cours mais les premiers résultats sont prometteurs dans une optique d'adaptation aux changements climatiques.
URI: http://hdl.handle.net/10625/45492
Project Number: 104143
Project Title: Vulnérabilité et adaptation aux changements climatiques des systèmes agraires à Madagascar
Appears in Collections:IDRC Research Results / Résultats de recherches du CRDI
2010-2019 / Années 2010-2019
Research Results (CCAA) / Résultats de recherches (ACCA)

Files in This Item:

File Description SizeFormat
131961.pdf
4.26 MBAdobe PDF

Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

 

Valid XHTML 1.0! DSpace Software Copyright © 2002-2010  Duraspace - Feedback