IDL-BNC @ IDRC >
Governance for Equity in Health Systems (GEHS) / Gouvernance pour l’équité dans les systèmes de santé (GESS) >

TEHIP / PIEST : [106]

Collection home page

 
 
or browse 
Subscribe to this collection to receive daily e-mail notification of new additions

The Tanzania Essential Health Interventions Project (TEHIP) was inspired by the World Bank's World Development Report 1993 Investing in Health (WDR '93). This was the first World Development Report to focus on the challenges facing health care systems around the world. WDR '93 highlighted the need for global health reform, citing systemic problems that hinder the delivery of services and reducing death and illness. These include a huge imbalance in health care spending (more resources go toward expensive but less effective interventions such as tertiary care and CAT scans rather than simpler interventions like primary care); the inefficient use of available resources; rising health care costs; and inequitable access to health services. Investing in Health also noted that these problems are often compounded in low income economies by highly centralized decision making, wide fluctuations in health budgets, and low motivation of health care workers.


Le Projet d'interventions essentielles en santé en Tanzanie (PIEST) émane du Rapport de 1993 sur le développement dans le monde (RDM 93) de la Banque mondiale intitulé Investir dans la santé. Il s'agit du premier Rapport sur le développement dans le monde axé sur les défis que doivent relever les systèmes de santé du monde. Le RDM 93 a mis en évidence le besoin de réforme de la santé dans le monde en citant des problèmes généraux qui nuisent à la prestation des services et à la réduction des taux de mortalité et de morbidité. Ces problèmes comprennent le déséquilibre considérable des dépenses consacrées à la santé (on alloue plus de ressources à des interventions coûteuses bien que moins efficaces comme les soins tertiaires et les tomodensitométries, plutôt qu'à des interventions plus simples comme les soins primaires), l'utilisation inefficiente des ressources disponibles, l'augmentation des coûts des soins de santé et l'inégalité d'accès aux services. Dans Investir dans la santé, la Banque signale également que le caractère très centralisé de la prise de décision, les fortes fluctuations des budgets de la santé et le peu de motivation des travailleurs de la santé compliquent souvent ces problèmes dans les économies à faible revenu.


 

Valid XHTML 1.0! DSpace Software Copyright © 2002-2010  Duraspace - Feedback