Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/10625/39219
Title: Étude des séries évolutives des systèmes agraires en relation avec les changements climatiques : cas du Fokontany d'Andranomena et d'Amparihimpony, district d'Ambatondrazaka, région Alaotra Mangoro; mémoire de fin d'études
Authors: Andrianjanaka, Falitiana Tolojanahary
Keywords: CHANGEMENTS CLIMATIQUES
ADAPTATION AU CHANGEMENT
VULNERABILITE
SYSTEMES D'EXPLOITATION AGRICOLE
SERIE EVOLUTIVE DES SYSTEMES AGRAIRES
ECONOMIE DES EXPLOITATIONS
MADAGASCAR
Date: 2008
Publisher: Université d'Antananarivo, École supérieure des sciences agronomiques, Antananarivo, MG
Abstract: Dans le cadre de recherches de meilleures adaptations face aux changements climatiques, la part du climat dans l’évolution des pratiques paysannes en analysant les systèmes agraires et les économies de chaque catégorie d’exploitants a été étudiée. // Des visites sur le lieu d’étude ont été intercalées par des séances de documentation. Des enquêtes individuelles, par groupe ainsi qu’au niveau des familles ont été réalisées. Le projet ACCA (Adaptation aux Changements Climatiques en Afrique) nous a aidé et soutenu matériellement et financièrement dans la réalisation de ce travail de mémoire. // La petite région de Marololo, dans le district d’Ambatondrazaka, Région Alaotra-Mangoro a été retenue pour l’étude. La région est représentative de l’Alaotra avec ses milieux écologiques, sociologiques et économiques. // L’histoire des systèmes agraires a évolué en cinq (5) étapes et cela en relation avec les changements politiques se succédant à Madagascar. Le temps évolue, l’espace aussi. Le climat présente une variabilité. Entre 1930 et 2006, la moyenne pluviométrique présente une dimunition d’environ 350 mm. Par conséquent, les pratiques paysannes s’améliorent selon les cadences de tous ces changements. L’évolution de ces pratiques est d’origine extrinsèque par apport des migrants et par vulgarisation. // Actuellement, plus de vingt et deux (22) systèmes de cultures sont recensés, ils sont en relation ou non avec les catégories d’exploitations. Toutes les plaines, les bas fonds et baiboho sont cultivés. Environ 35% des tanety sont laissés en friches due aux dégradations de leurs fertilités. La durée de ces friches est inconnue. // Les paysans dans la région sont divisés en neufs (9) catégories selon le niveau d’équipementet les types de terroirs possedés. En analysant l’économie de ces exploitations ; la vulnérabilité face aux variabilités climatiques est liée aux catégories d’éxploitation. Les exploitations les plus nantis sont les plus vulnérables. A l’opposé les moins vulnérables sont les plus pauvres. // En bref, les variabilités climatiques sont déterminantes dans l’évolution des pratiques paysannes mais ils n’en sont pas les seules causes.
Description: Thèse: Université d'Antananarivo, 2008
Project Number: 104143
Project Title: Vulnérabilité et adaptation aux changements climatiques des systèmes agraires à Madagascar
Access: IDRC Only
Files in This Item:
File Description SizeFormat 
128469.pdf1.94 MBAdobe PDFView / IDRC staff only    Request a copy
Show full item record